Anticip
2 Place Carnot 58000 NEVERS à Nevers - 06 34 47 42 84 - Envoyer un mail
Anticip vous donne des ailes
pour évoluer dans votre activité !
Nos formations > Pour les pharmaciens / préparateurs en pharmacie > Aiguise ta matière grise > Iatrogénie médicamenteuse Í  l’officine

Iatrogénie médicamenteuse à l'officine

Du bon usage du médicament

 

Logo ANDPC
Public

Pharmaciens titulaires, pharmaciens adjoints, préparateurs en pharmacie

Pré-requis

Etre diplÍ´mé et exercer en officine

Intervenant

Un pharmacien formateur expert

Tarif

CoÍ»t pédagogique 245€ HT/j/pers + frais annexes 99€ HT/j/pers

Prise en charge

Possible par OPCO-EP (Salariés) ou FIF-PL (Titulaires)

Performances

Contactez-nous : anticip.suivi@gmail.com ou 06.34.47.42.84

PERFORMANCES

59 stagiaires formés depuis 2016

iatrogénie Í  l'officine

Notre approche

Chaque année en France, les médicaments sont responsables de 283 000 effets indésirables graves et d’environ 130 000 hospitalisations. Pourtant, 60% de ces accidents seraient évitables. Confronté quotidiennement aux patients et à la dispensation des médicaments, voire à d’autres professionnels de santé, l’officinal est l’un des maillons indispensables du système de soins permettant de limiter la survenue du risque iatrogène. A partir de situations réelles, qu’il s’agisse d’une demande de conseil, au comptoir ou par téléphone, d’une délivrance d’ordonnance ou d’automédication ce stage vous propose de renforcer votre vigilance à l’officine afin de toujours agir au plus juste dans l’intérêt de la santé du patient. Nous avons conçu cette formation spécialement pour vous, spécialiste du médicament, pour que le médicament ne soit décidément pas un produit de consommation comme les autres.

PROGRAMME

Date de mise à jour : mai 2020

DUREE

1 journée = 7 heures (9h - 17h30)

I - A propos de l’iatrogénie médicamenteuse

  • Définition de l’iatrogénie
  • L’iatrogénie médicamenteuse
  • Le modèle de Reason
  • Epidémiologie
  • Les principales causes d’iatrogénie

II - Patients à risque iatrogène

A) Nourrisson, enfant

  • Conservation des antibiotiques
  • Antibiotiques à doses-poids limitées
  • Les principaux antalgiques utilisés chez l’enfant

B) Femmes enceinte, femmes allaitantes

  • Modifications physiologiques au cours de la grossesse
  • Médicaments utilisables en première intention
  • Médicaments utilisables en deuxième intention

C) Personne âgée

  • Facteurs de risques iatrogènes chez la personne âgée
  • L’hypotension orthostatique
  • L’insuffisance rénale chronique

Pour chacune des séquences II-A, II-B, II-C, plusieurs cas pratiques

III - Médicaments à risque iatrogène

A) Marge thérapeutique étroite

  • INR et mesures correctrices
  • Principaux MTE

B) Inducteurs et inhibiteurs enzymatiques

C) Fortes liaisons aux protéines plasmatiques

D) Médicaments à risque iatrogène

  • Médicaments hypokaliémiants / hyperkaliémiants
  • Médicaments bradycardisants / tachycardisants
  • Médicaments torsadogènes
  • Médicaments anticholinergiques / à composante sérotoninergique
  • Médicaments dépresseurs du SNC
  • Médicaments et ulcération oesophagienne
  • Médicaments photosensibilisants / diabétogènes

Cas pratiques pour chacune des séquences III-A, III-B, III-C et III-D

IV- Situations à risque iatrogène

A) Automédication

B) Autres situations à risque iatrogène

V- La gestion du risque iatrogène à l'officine

  • Limiter le risque iatrogène
  • Optimiser la prise en charge du patient, notamment celle du sujet âgé

objectifs professionnels visés

  • Optimiser ses connaissances face au risque iatrogène
  • Maîtriser et prioriser les effets secondaires des principales classes thérapeutiques délivrées à l’officine
  • Faciliter l’observance du patient par rapport à son traitement et inviter à la maîtrise de l’environnement
  • Renforcer son rôle d’acteur de santé en matière de prévention et conseils
  • Adopter une attitude active face à une ordonnance et à une demande spontanée

 

modalités pédagogiques utilisées

  • Apprentissage par phases successives théoriques et pratiques avec validation des acquis tout au long de la journée
  • Travaux en sous-groupes à partir de questionnaires et d’ordonnances
  • Restitution individuelle et collective des connaissances
  • Mises en situation de délivrance afin de faciliter la transposition au comptoir
  • Pré et post-test d'évaluation diagnostique des connaissances en début et fin de journée

 

 

En ce moment...